La tour St Maclou

La tour saint Maclou

                                         

         La Tour Saint-Maclou, classée monument historique le 13 mai 1908. Elle constitue la partie encore visible d’une église bâtie au début du XI e siècle. C'est cette histoire que je vais tenter de vous résumer.

        Il fut une époque où Mantes était occupée par les Romains, ce serait au cours de cette occupation que fût construit un temple de Cybèle qui fut converti en église et hôpital sous Constantin Le Grand (Cette version n'est pas confirmée). C'est vers l'an 1015 que l'église Saint-Maclou a été bâtie sur l'emplacement de l'ancien hôtel Dieu. Puis Guillaume le Conquérant en 1087 a détruit toute la ville, cette église n'échappa pas à cette destruction.

        Il est très difficile de dater la construction de ce nouvel édifice, très peu d'informations fiables. Les dates de constructions varient de 1343 au début du XVI e siècle, les dates retrouvées sont 1540, le premier quart du XV e siècle, la fin du XV e siècle …!!..

        Le rez de chaussée et le premier étage seraient du début du XVI e siècle elle fût complétée par les deux autres étages dans le second tiers du siècle (1540)

        

        Ce que nous pouvons dire c'est que la construction de cette église ne correspondrait pas à la règle qui veut que l'axe principal de l'église soit Est/Ouest afin que le chevet soit orienté vers l'orient. Les faces ne sont pas orientées vers les points cardinaux la face Ouest est légèrement orientée Nord/ Ouest.

        La nef: Elle était simple, d'environ 9 m de large, et d'une longueur de 5 travées de 4,90m chacune. Elle était flanquée de deux bas-côtés délimités par des piliers à base carrée reliés entre eux par des arcs en plein cintre (dont on peut encore voir un exemplaire sur le mur rampant subsistant).

        Le transept : Il est bien attesté au nord uniquement (au sud, sa présence reste à déterminer) et de 2 travées de long. On pouvait peut-être entrer dans l'église depuis la rue des Marmousets (ou de la Poterne de Saint-Maclou)

        Le chœur: Il a été fortement remanié au 16e siècle. Une porte permettait de rejoindre le marché au Hareng au sud. Il s'est effondré en 1692 (avec la voûte) les travaux de restauration ont débutés dès 1693. Il fut remis en service en 1705. C'était une jolie construction en pierre de St Leu (60)

        La façade: Elle faisait pignon à l'ouest, avec une porte et son parvis vers le marché au Blé, permettant d'entrer dans la nef. Une fenêtre romane est encore décelable sur ce qui reste de la façade - soit la partie sud, où était accolée une maison particulière qui l'obturait

        La tour / Le clocher: D'une hauteur de 45 mètres environ s'élevait à l'angle Sud / Ouest de l'église, elle est carrée. Un RDC vouté marqué par des entablements garnis de gargouilles, un escalier à vis placé dans une tourelle octogonale dessert les étages. Il en ressortirait une construction en 2 époques. RDC et premier étage qui seraient du début du XVI e siècle (premier quart) et les deux étages supérieurs qui eux seraient de 1540. Pour ce qui est des bases de la tour, elles auraient été construites vers 1470 (la réalisation de travaux mentionnés dans les comptes de la fabrique sur la couverture d'une tour au cours de la première moitié du 15e siècle).

                             

                   

        Les éléments iconographiques de la tour 6 statues au deuxième étage qui n'auraient jamais été identifiées et dont les spécifications ne sont pas clairement connues. Sur les 12 niches 6 sont occupées par des statues de femmes qui seraient du XVI e siècle, leur style, leur position, leur forme sont "semblables". Ces statues représenteraient des Vertus. La charité (une étoile dans la main Gauche), La force (elle est très abimée) L'espérance (appuyée sur une bêche) La tempérance (un doute subsiste entre la tempérance et la prudence) (elle a dans ses mains une galette) La foi et La justice. Mais ces statues ne remplissent pas la totalité des niches, ont-elles toutes été occupées ? Une série complète serait exceptionnelle car très peu fréquent.

 

                

                   

        Vous l'aurez compris, j'ai employé le conditionnel à de nombreuses reprises, les documents que j'ai pu consulter ne sont pas tous en cohérence ce qui m'amène à dire que cette église fut ignorée des historiens et des archéologues, beaucoup d'inconnus et d'imprécisions. Il n'existerait plus d'iconographie ni de planimétrie de cet édifice antérieur à la construction. Chose surprenante les différents travaux de construction sur la place St Maclou n'ont jamais mis à jour de traces de fondations.

        C'était la seule église paroissiale de la ville, Notre-Dame est une collégiale. Un arrêt du grand conseil ordonna la délimitation de deux paroisses. Sainte Croix (Notre Dame) et Saint Maclou. La création de la paroisse de Sainte Croix en fin de XVI e siècle, créa une rupture de fréquentation des lieux de culte et un clivage social, les gens riches la désertèrent au profit de Notre Dame. La fréquentation diminua et les deniers ne rentrèrent plus. L'église se détériorait lentement, et les différentes étapes de restauration ne furent pas d'un grand remède.

        En 1692 un gros orage accompagné de foudre eurent raison de cette construction qui se délabrait. Le chœur s'écroula en décembre il fut reconstruit en 1706. En 1751 lors d'une opération de restauration, une petite chapelle ainsi qu'une seconde sacristie sont construites.

        Vint la Révolution. En juin 1790 le mobilier est transporté à Notre Dame, le décret du 12 juillet de la constitution civile décide qu'il ne doit rester qu'une paroisse à Mantes. Seule Notre-Dame fut conservée pour le culte en 1791, et Saint-Maclou fut fermée définitivement. Contrairement aux idées reçues, l'église n'a pas été détruite par le vandalisme de la révolution.

        Elle aurait été vendue durant la révolution (acte de vente du 11 Floral an VII "1798") à 2 acheteurs, l'un aurait acheté le presbytère, l'autre la chapelle. La tour ne semble pas avoir fait partie de cette vente.

        L'église, menaçant de s'écrouler, fut démolie en deux temps, en 1806, elle fut arasée jusqu'à une hauteur de 3 mètres au-dessus du sol et l'intérieur aménagé en jardin. C'est vers 1822 / 1823 que la municipalité semble se décider à acheter ces propriétés afin de les raser, le but étant d'élargir la place et d'embellir le quartier. Une ordonnance du Roi daté du 20 octobre 1824, autorise la municipalité à acquérir ces biens. Ce ne sera finalement qu'en 1827 que les ruines furent rasées à l'exception du clocher.

        Ce clocher (maintenant connu sous le nom de Tour St Maclou) fut sauvé de la démolition par Paulin CRASSOUS qui avait perçu le mérite architectural de cette tour, il fit remarquer que les œuvres qui nous avaient été léguées devaient être respectées.

                 

                   

 

        La tour Saint-Maclou, subit de nombreuses restaurations d'urgence à la fin du 19e et au début du 20 e siècle. Elle frôla la destruction complète en 1944 avec les bombes des alliés. Elle fut l'objet de nouvelles campagnes de restauration au cours de la seconde moitié du 20e siècle, en particulier un nettoyage complet, lui rendant sa couleur d'origine.

                        

        La tour Saint-Maclou fait face à Notre Dame, nous les voyons de très loin des hauteurs de toute la région, elle a traversée les siècles et résistée aux bombardements alliés. Je souhaite que durant de très nombreuses années elle continue à regarder la collégiale et à dominer la ville. Ces deux monuments sont deux silhouettes caractéristiques de la ville de Mantes la Jolie

 

            Nous avons eu la chance de pouvoir gravir les marches de la tour pour admirer ce magnifique panorama du haut de ce magnifique monument, en voici quelques images

 2012-04-07-049.jpg 2012-04-07-044.jpg 2012-04-07-050.jpg 2012-04-07-047.jpg 2012-04-07-039.jpg

                      2012-04-07-046.jpg 2012-04-07-050.jpg

 

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Julien 20/07/2015

J'ai 30 ans et passionné d'histoire je suis de Mantes et très curieux de notre passé! Tout comme vous j'aime beaucoup la camargue où je vais une fois par an depuis petit...merci de m'avoir répondus et très hâte de lire l'article sur le prieuré de la madeleine!

2. lammc (site web) 20/07/2015

Bonjour Julien,
Non je ne l'ai pas vérifié mais si elle est toujours existante, elle n'est pas accessible. Peut être un jour je pourrais avoir accès (visuellement) à cette information. Mais qui êtes vous pour vous intéresser à notre belle ville? Je prépare un article sur le Prieuré de la Madeleine, il sera en ligne d'ici une petite dizaine de jours.

3. Julien 20/07/2015

Sur Wikipedia il est marqué qu'il y a encore la crypte, avez vous put le vérifier? Merci pour votre article et les supers photographies

4. Aurélien Coudurier 13/01/2012

Bonjour,
Quelqu'un qui fait des recherches sur Saint-Maclou, voilà qui est rare! Les sources sont effet assez contradictoires et il est parfois difficile de tirer les choses au clair. J'ai fait des recherches assez poussées sur l'édifice et son histoire et je réfléchis à une reconstitution de l'ensemble. Peut-être pourrions-nous échanger à ce sujet..?
Bien cordialement

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/10/2014