Une ballade en Bourgogne n°1

  Un conseil: Un clic sur une image pour la mettre en grande taille, ensuite utilisez les flèches pour faire défiler toutes les images du reportage.        

 

          Ce dossier sera évolutif tout au long de l'année, vous voulez savoir pourquoi? Et bien je vais vous le dire…. Ayant des attaches en Bourgogne, j'ai décidé qu'à chaque passage, je ferais la visite d'une ville et je tenterais de vous la faire découvrir.

            Vous avez déjà pu lire une visite dans la jolie ville d'Auxerre en 2013 , les bords de l'Yonne sont tellement agréables, pour la promenade, que nous y sommes retournés rien que pour profiter des aménagements qui viennent de se terminer.

Auxerre

            Nous stationnerons sur le quai de l'ancienne abbaye, un passage sur la passerelle nous fera découvrir la ville de jour et à la tombée de la nuit lors de notre retour, joli. Les aménagements réalisés sont agréables, les pelouses, les fleurs et les arbres ne demandent plus qu'à pousser. Bien sûr nous allons prendre le quai de Batardeau, passage sous le pont Paul Bert, nous passerons la première écluse et la maison de l'eau. Au niveau de l'entrée du jardin d'enfants, le chemin se divise en deux, d'un coté l'allée de l'arbre sec, de l'autre le chemin de halage, c'est celui-ci que nous suivrons. On passe derrière le célèbre stade de l'abbé Deschamps on nous allons jusqu'à la hauteur de la seconde écluse au niveau du moulin de Preuilly. L'Yonne en mouvement à chacun de ces "obstacles" le spectacle est agréable, au retour nous aurons la chance de voir la ville s'illuminer des milles lumières. Une ballade sympathique et, visiblement, très appréciée des habitants et des joggeurs et sportifs en tous genres.   

                           Auxerre   Auxerre Auxerre

                          Auxerre Auxerre Auxerre Auxerre

             Auxerre Auxerre Auxerre Auxerre 

                                            Auxerre Auxerre

               Noyers sur Serein, cette petite cité Bourguignonne a un charme qui ne laisse pas insensible, prisée des producteurs de films et de séries TV, quelques scènes de la grande vadrouille, le mal d'aimer, le chevalier de Pardaillan, l'enfant des loups, Molière (avec Luchini), Stradust, une famille formidable, etc. y ont été tournées. Mais Noyer c'est surtout un bourg médiéval, une cité chargée d'histoire (78 bâtiments sont classés ou / inscrits aux monuments historiques), un des plus beaux villages de France. Le Serein, rivière à débit fortement fluctuant (les repères des inondations sont gravés sur le mur de l'hôtel de ville), contourne le village, c'est un affluant de l'Yonne.

                                  Noyers Noyers Noyers

            En 1190 Clérembaud fait construire un muraille autour du château, il fut transformé au fils des siècles pour devenir une véritable forteresse. Au XII ͤ sur les ordres de Hugues de Noyers il sera construit autour de la ville des remparts et autour du château une triple enceinte, un donjon et 23 tours (il n'en reste que 19) 

                                  Noyers Noyers Noyers

            Nous y entrons par la porte peinte ou porte d'Avalon, de magnifiques maisons à colombages datant des XV ͤ et XVI ͤ siècles dont la maison du compagnonnage avec ses sculptures si particulières, l'hôtel de ville et son style très différent des autres constructions, ses fondations seraient du XII ͤ mais reconstruit à plusieurs reprises ce qui peut expliquer ces différences. La place de l'hôtel de ville, anciennement place de la petite étape aux vins.   

                                    Noyers Noyers Noyers Noyers 

                        Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers

                       Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers 

                                                  Noyers Noyers Noyers Noyers

              L'église, construite à la fin du XV ͤ,  et son imposante tour carrée, son orgue de 1740, son intérieur à la fois discret et riche, le sol couvert de tombeaux, ses bancs semblant dater d'une époque très lointaine, ses statues toutes en couleur, les vitraux, le tombeau à la porte.

                             Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers

                    Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers Noyers

            A l'autre extrémité de la cité la porte de Tonnerre ou sainte Vetote et son toit de lave, plus en arrière on voit encore les ruines de la tour du guetteur et le poste de garde de l'octroi. Mais avant c'est la place du grenier à sel. Egalement sur les remparts la porte de Venoise.

                                                Noyers Noyers Noyers

            L'ancien collège devenu musée et école primaire avec son cadran solaire (de 1751) qui est, dit on, d'une très grande précision.

                                                Noyers Noyers Noyers

            Les autres particularités sont les anciens systèmes d'éclairage qui subsistent, l'hospice St Nicolas qui était l'ancienne chapelle du même nom, les arcades au dessus des commerces, la maison Kamato et sa jolie porte.

                                                Noyers Noyers Noyers

            Plusieurs associations semblent s'occuper de ce patrimoine, l'une affiche sur sa porte diverses informations très intéressantes, nous les en remercions.  

                                                Noyers Noyers Noyers

            Tonnerre, nous y passions depuis de nombreuses années mais sans prendre le temps d nous y arrêter. 

Tonnerre

            Tout d'abord, la fosse Dionne, cette source exsurgente, située au centre ville, elle est alimentée par les infiltrations provenant des plateaux calcaires. Un débit pouvant atteindre  300 litres/ secondes qui va alimenter l'Armançon toute proche.  Comme pour de nombreuses fosses, le mystère de celle-ci reste "entier". Une vasque profonde au fond de laquelle il est possible de voir le départ d'une galerie. En 1979 E. LEGUEN est arrivé à 360 mètres de l'entrée mais à ce jour il n'a pas été possible d'aller plus loin compte tenu de la configuration des boyaux. Des colorants ont été mis dans les cours d'eau alentours mais sans retour dans la source.

                             Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            C'est autour de cette source que la ville s'est développée, en 1758 que Louis d'Eon (père du chevalier d'Eon) a fait aménager un lavoir, la toiture est semi circulaire autour de ce bassin de 14 m de diamètre (il est classé monument historique en 1920). Les eaux sont d'une pureté et d'une couleur magnifiques.

                                      Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            Un escalier monte jusqu'à l'église St Pierre, construite à partir du IX ͤ siècle,  un sentier permet également d'y arriver en contournant la fosse Dionne par le chemin de roches, mais la pluie ayant fait son office, c'est un peut "gadouilleux". La construction est agréable elle domine la ville et les toits colorés des habitations. Heureusement qu'il y a ce panorama à admirer car, bien qu'elle ait eu le "ruban du patrimoine en 2009" l'herbe pousse sur les marches ce qui veut dire que les visites ne doivent pas y être très fréquentes! Dommage car il semblerait que l'intérieur ne manque pas d'intérêt.

                                      Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

                                       Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

           Nous redescendrons par les ruelles, au passage nous verrons quelques sculptures un lézard sur un banc, une coquille, chemins de Compostelle oblige, sur une borne, un cheval (1623) sur un mur, une jolie porte en bois, une boite aux lettres des plus originales mais qui ne doit plus correspondre aux normes actuelles.

                              Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            Une immense dalle sur une place toute carrelée sans aucune information, c'est le place de la halle Daret qui couvre la crypte sainte Catherine (tout de même inscrite aux monuments historiques !! quelle désolation, rien autour….  nous arriverons finalement  à l'église notre Dame.

                                                        Tonnerre Tonnerre

            Fondée en 1164, la tour est imposante et date du XVI ͤ, nous en faisons le tour cherchant une porte ouverte, mais comme St Pierre c'est fermé, je ne ferais pas d'autres commentaires.

                                                        Tonnerre Tonnerre

            L'ancien couvent des Ursulines, probablement aussi très joli, mais fermé.

                                               Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            Nous emprunterons la ruelle du cours pour continuer ce semblant de visite, de là nous pouvons voir l'immense toiture de l'Hôtel Dieu, 90 mètres de longueur 18.20 mètres de largeur et une hauteur de 27 mètres. Sa toiture initialement recouverte de tuiles vernissées est maintenant terne. Fondé en 1293 par Marguerite de Bourgogne, c'est un des plus anciens et plus vaste ensembles hospitaliers de la France médiévale. Aujourd'hui ce n'est pas notre jour de chance, car il est fermé!

                                                         Tonnerre Tonnerre

                                              Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            L'hôtel d'Uzès, maison natale du chevalier d'Eon, c'est un très beau bâtiment, devenu propriété de la caisse d'épargne depuis 1879 et restauré en 1888. De jolies sculptures ornent la façade de cet hôtel particulier, les portes et les fenêtres. Mais c'est, semble t il, une propriété privée et donc inaccessible.

                            Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            L'hôpital, très belle construction dans un parc agréable

                                                         Tonnerre Tonnerre

            Le marché couvert, en briques rouges et armature métallique, inauguré en 1904 il est construit à l'emplacement de l'ancien grenier à sel. Cette construction, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en avril 2005 elle est reconnue Patrimoine du XX ͤ siècle,  semble attendre une restauration bien méritée. Ce marché fonctionne le samedi matin, c'est ici que les commerçants viennent vendre leur articles.

                                                         Tonnerre Tonnerre

            Mais il y a également à Tonnerre la maison natale du chevalier d'Eon (Charles de Beaumont 1728/ 1810), celle-ci serait à vendre. Elle est d'une tristesse et semble non entretenue.

Tonnerre

            Notre promenade en ville nous a laissé un peu dubitatif, de nombreuses constructions sont à vendre, d'autres sont en très mauvais état et beaucoup mériteraient une mise en valeur. Cette ville manque de vie et d'animation. Les habitants avec lesquels nous avons discuté semblent inquiets de l'évolution de cette ville au passé historique impressionnant. Début janvier, période de notre promenade, tout est fermé.

            Mais tout n'est pas négatif, nous avons trouvé un petit restaurant très sympa et accueillant sur le bord du canal de bourgogne, alors, si vous passez par Tonnerre une pause n'est pas à exclure c'est "Autour du pressoir" place Marguerite de Bourgogne.

                                            Tonnerre Tonnerre Tonnerre

            Sens, ville aux portes de la Bourgogne, elle a un passé prestigieux riche en histoire. Au XIX ͤ  siècle découverte de nombreuses statues gallo romaines. Elle a accueilli les légions de César, elle a célébré le mariage de St Louis, etc. C'est une ville agréable à découvrir, tant par la qualité de ses monuments, la beauté des maisons à pans de bois que par l'accueil qu'elle réserve à ses visiteurs.

                                                         Sens Sens

            L'hôtel de ville, imposante construction, blanche, de 1904, son beffroi, surmonté de la statue du chef gaulois Brennus, est en cours de restauration et recouvert d'un fin voile blanc. Nous avons reçu un accueil très sympathique de la part du personnel qui nous a invité à venir découvrir le magnifique escalier et sa décoration.

           Sens Sens Sens Sens Sens Sens Sens

            La cathédrale St Etienne, elle servit de modèle à celles de Chartres, Amiens, etc. La construction à débutée vers 1130, elle remplace une cathédrale romane du X ͤ sur ordre de l'archevêque Henri Sanglier. L'architecte va proposer une conception révolutionnaire du voûtement, la croisée d'ogive.  

                                      Sens Sens Sens  Sens

           En 1268 la tour sud s'effondra, se reconstruction se terminera en 1534 après l'adjonction d'un petit campanile.

                                                         Sens 1 Sens

           Le tombeau du dauphin Louis Ferdinand qui a été déplacé dans une chapelle, la chapelle du dauphin fils de louis XV et son mausolée, le monument des Salazar et son baldaquin de marbre noir, le mausolée des Davy du Perron. Le déambulatoire ouvert sur six chapelles. Une jolie série de vitraux ceinture cette collégiale. Puis le grand orgue construit vers 1734 et restauré en 1991 permet essentiellement de jouer des musiques classiques.

                                               Sens Sens Sens

                     Sens Sens Sens Sens Sens Sens

                                     Sens Sens Sens Sens

            A l'extérieur, la tour nord, dite tour de plomb, est la partie la plus ancienne, sa face nord et son portail sont en très mauvais état et exposés dans l'ombre. La tour sud, dite tour de Pierre, fait face à la place de la république, inondée de soleil, cinq sculptures contemplent l'heure sur la pendule du marché couvert. Elles représentent des archevêques, le même groupe est, lui sur l'autre face de la tour, cette tour est surmontée d'un petit campanile octogonal. Le portail central, tout comme cette façade sont richement décorés, la statue de St Etienne ayant échappée au vandalisme de la révolution y trône en bonne place.

                                      Sens Sens Sens Sens

            Le palais des archevêques, accolé à la cathédrale, est composé du palais synodal, construit vers 1240 et sa toiture de tuiles vernissées qui rappelle si bien la Bourgogne. Les immenses salles qui abritent le musée de Sens (dans cette construction les photos sont interdites), au "sous sol" les anciennes prisons médiévales. Une cour d’où l'on peut admirer cet ensemble de constructions, les murs ornés de frises sculptées, les portes finement décorées un puis, des gouttières originales. Dans les jardins de l'orangerie, le bâtiment de l'orangerie  accueille des expositions temporaires. La visite de cet ensemble est assez sympathique, le musée très riche.

                            Sens Sens Sens Sens Sens

                             Sens Sens Sens Sens Sens

                                                        Sens Sens

            La ballade en ville nous permettra de découvrir le marché couvert (inauguré en 1882) qui fait face à la collégiale. Construction de type Baltard, en briques astucieusement positionnées, encadrées d'armature métallique, l'entrée est surmontée d'une pendule et le toit de deux petits "chapiteaux". La rue piétonne, très commerçante et animée, avec ses maisons à pans de bois en enfilade. D'autres jolies demeures attireront notre regard, certaines ornées de statuettes dans de petites niches, d'autres encore avec des plaques d'identifications particulières. Egalement l'ancien cloître qui est maintenant la mison des enfants de coeur et l'auberge de la pointe qui mérite bien son nom.

                                               Sens Sens Sens

                    Sens Sens Sens Sens Sens Sens

                                      Sens Sens  Sens Sens

            Mais il nous faudra repasser car nous n'avons pas eu le temps de voir, la maison d'Abraham également appelée maison des quatre vents. C'est une maison à pans de bois  avec, sculpté sur l'un de ses pans l'arbre de Jessés, les outils du tanneur. Accolé à cette demeure la maison dite du pilier et son passage. Le palais de justice construit sur le site de l'ancien palais royal (XI), aujourd'hui tribunal de grande instance. Les remparts et la porte Garnier des Prés, la place du marché aux porcs, la maison Jean Cousin et son escalier à vis, la rue de l'épée et ses porches qui donnent sur  des hôtels particuliers et l'église St Maurice sur les bords de l'Yonne.

            A signaler les sites de la ville de Sens qui sont très complets pour le touriste qui souhaite y faire un passage. Site 1    Site 2

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 24/10/2014