Guadeloupe

La Guadeloupe

    Et voilà, un saut de puce d'une demi-heure et nous nous posons en Guadeloupe. Air France ayant eu la gentillesse de nous faire arriver vers 22h30 alors que, initialement, notre avion aurait dû se poser vers 16h00, changement d'agence pour louer un véhicule, nous ne connaissons pas l'endroit ou nous devons nous rendre heureusement nous avons pu contacter la personne qui nous héberge.  Philippe, "chapeau blanc et chemise bleue" nous attend. L’accueil est très sympathique il nous accompagne à la location du véhicule avant de charger une partie de nos valises dans son auto et en route nous le suivrons jusqu'à Duzer.

   La Guadeloupe nous connaissons également, mais là nous ne sommes venus que trois fois, ce sera la quatrième. Duzer est une commune de Ste Rose, ville où nous avons déjà séjourné.

guadeloupe.jpg

  La Guadeloupe, ce sont deux îles séparées uniquement par la rivière Salée. Grande terre la première ile à être apparue. Plus sèche, moins de végétation, moins accidentée, mais le littoral est plus accidenté avec ses grandes falaises et sa cote rocheuse. De très jolies plages de sable blanc protégées par les récifs de corail. Basse Tterre également volcanique avec la soufrière toujours en activité. Le relief est montagneux, le climat y est tropical. C'est ici, sur cette ile que Christophe Colomb débarqua en 1493 à St Marie de Capestère Belle Eau. La Guadeloupe a été aux mains des Britanniques de 1759 à 1763 puis quelques tentatives en 1794, 1808 et 1809. En 1810 elle est à nouveau Anglaise puis elle fut restituée en 1816.

      Nous posons nos valises et une bonne nuit nous attend, l'endroit est calme mais il fait nuit alors la visite de la propriété c'est pour demain. Ici notre hébergement c'est un "petit appartement" une chambre, une grande salle/ cuisine avec canapé et les commodités. Nous sommes bien placés car au fond d'un alignement de 3 studios ainsi pas de passage devant chez nous. Nous sommes dans un petit parc paysager, une grande pelouse plantée d'arbres et de fleurs, en face de nous un bananier en fleur que nous allons voir évoluer (la fleur), et de nombreuses autres fleurs et plantes ou viennent se délecter les sucriers, colibris et j'en passe. Dans la cour, poules et poussins mais aussi coqs (ici ils n'ont pas de pendule!!!) des grenouilles, une chèvre et son petit qui est né au cours de notre séjour. Bref l'endroit est agréable le tout dans une ambiance des iles.  Nous aurons droit à nos petits pains 2 ou 3 fois au cours du séjour, sympa, et le premier matin une corbeille de fruits nous attend.

   ag-le-gite-3.jpg 6-g-gite-1.jpg ag-le-gite-4.jpg a-13-g-gite-8.jpg a-13-g-gite-7.jpg

a-13-g-gite-15.jpg

Promenade 1: La route de la traversée - le jardin botanique de Deshaies

       Il faut bien commencer par une ballade alors nous choisissons une des plus jolies en Guadeloupe, la route de la traversée inaugurée en 1967 alors qu'il n'était pas encore possible de faire le tour de l'île en voiture. Cette route coupe à travers la forêt tropicale rejoint l’ouest à l’est, sa particularité est la forêt est ses splendeurs. Nous y ferons quelques haltes. La cascade aux écrevisses ou l'accès est très facile, nous suivons sur environ 300 m la rivière Corossol et nous arrivons sur une petite chute d'eau nichée au cœur des arbres gigantesques de la forêt tropicale. De l'autre coté de la route, personne ne s'y intéresse ou presque, il y a un parc aménagé pour faire des piques niques, traditions de la Guadeloupe. Ce petit coin nous emmène à travers la forêt sur 200 m environ, là également nous pouvons admirer de belles plantes et des arbres avec des troncs qui ont des formes particulières. Nous nous baladons sur le bord de la rivière qui s'appelle de ce coté le bras David. Ensuite un arrêt  à la maison de la forêt. Sur le parking (il y en a 2) nous pouvons voir, de haut, le petit bras David avec des baigneurs dans cette eau fraiche. Une passerelle suspendue nous permet d'accéder à un petit circuit dans la forêt tropicale et là nous pouvons observer la végétation, pas de fleurs, mais des arbres imposants tant par leur hauteur que par leur grosseur, certains contreforts (racine cheminant sur le sol) font plus de 2 m de haut, sur leurs branches poussent des centaines de plantes épiphytes. Impressionnant.  Et ce sera la traversée du parc des Mamelles, Nous monterons jusqu'au point de vue de Morne à Louis 743 m par une route signalée "défoncée", et c'est vrai!! Arrivé au relai les herbes et les arbres sont si hauts que nous ne voyons rien.

     1g-route-de-la-traversee-5.jpg 1g-route-de-la-traversee-48.jpg 1g-route-de-la-traversee-39.jpg 1g-route-de-la-traversee-27.jpg 1g-route-de-la-traversee-17.jpg

                 1g-route-de-la-traversee-16.jpg 1g-route-de-la-traversee-9.jpg 1g-route-de-la-traversee-3.jpg 1g-route-de-la-traversee-51.jpg

         Le jardin botanique de Deshaies. Ex propriété de Coluche, la maison donne directement sur la pointe du Morne aux Fous et sur la pointe Batterie, le point de vue est idyllique. Mais le cyclone Hugo en 1989 a eu raison de cette construction, elle a donc été totalement reconstruite. Ce jardin a ouvert en avril 2001 et sur 5 ha ce n'est que du bonheur. L'entrée se fait par l'étang aux nénufars avec ses carpes Koî, puis passage dans une volière avec de petits perroquets et promenade dans le parc ou nous pouvons admirer une grande variété de plantes, de fleurs, de cétacés, palmiers, mais aussi arbres à pains, bambous, une palmeraie. Un Banian avec ses racines aériennes qui forment son tronc, c'est ici que, dit on, Coluche venait admirer le couché du soleil. Le parc c'est aussi une cascade, des flamants roses, un village de perroquets, j'en ai oublié c'est sûr, mais nous nous sommes régalés de cette visite.

 1g-jardin-de-deshayes-coluche-48.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-98.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-89.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-80.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-63.jpg

          1g-jardin-de-deshayes-coluche-57.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-42.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-31.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-22.jpg 1g-jardin-de-deshayes-coluche-58.jpg 

1g-jardin-de-deshayes-coluche-5.jpg

            
 Promenade 2: Deshaies - Anse à la barque (vieux Habitants) - Basse Terre - domaine de la Grivelière

     Deshaies est une petite ville touristique posée à flancs de coteaux avec ses maisons de bois colorées, comme nous retrouverons dans de très nombreuses petites villes et villages. Elle fait face à l'île de Montserrat et de son volcan qui déverse toujours ses cendres depuis quelques années. De nombreux petits commerces mais également des restaurants pour tous les goûts, ils donnent en général d'un coté sur la route principale et de l'autre les "pieds dans l'eau".

                2-g-deshaies-4.jpg 2-g-deshaies.jpg 2-g-deshaies-6.jpg 2-g-deshaies-2.jpg

       Puis nous passons Pointe Noire, une ville authentique et Bouillante "9"  c'est ici que se trouve la réserve Cousteau, une grande place sur le front de mer avec ses commerces et pour ces trois villes de jolies plages de sable fin. A la hauteur de la Porte de l'Anse un parking qui permet d'admirer le magnifique panorama sur l'Anse à la Barque et Vieux Habitants.

                               2-g-anse-a-la-barque-vieux-habitants-1.jpg 2-g-anse-a-la-barque-vieux-habitants-4.jpg 2-g-anse-a-la-barque-vieux-habitants-6.jpg

      Et nous arriverons à Basse Terre. Nous sommes un peu déçus car il y a beaucoup moins de commerçants sur le marché, la ville n'a pratiquement pas évoluée depuis notre dernière visite. La rue principale est très animée avec ses nombreux commerces, mais toujours beaucoup de maisons en mauvais état, c'est assez peu entretenu (nous y reviendrons dans les conclusions). C'est dommage car de petits coins sont sympa, quelques belles demeures rue principale, une jolie place de la mairie, un bord de mer  bien aménagé et accueillant. Puis à l'heure de manger très difficile de trouver un restaurant Créole, des Chinois, des Kebab….. oui il y en a. Finalement nous trouverons un restau, probablement sympathique, mais nous le quitterons un peu plus tard sans avoir pu nous faire servir. Cette ville dominée par le volcan est très humide sur ses hauteurs, la région est principalement réservée à la culture de bananes et de canne à sucre.

                2-g-basse-terre-2.jpg 2-g-basse-terre-3.jpg 2-g-basse-terre-8.jpg 2-g-basse-terre-16.jpg

                                               2-g-basse-terre-21.jpg 2-g-basse-terre-20.jpg

En remontant nous nous arrêterons au domaine de la Grivelière (la maison du café) sur les hauteurs de Vieux Habitants. Pour y accéder ce n'est pas de tout repos en commençant par la voiture, nous devons franchir des pentes vertigineuses, la route est si serrée qu'il est obligatoire de "Klaxonner" avant chaque virage, puis on traverse un gué et nous voici sur le parking (j'aurais du dire enfin). La route bien que difficile est très jolie à travers la forêt dans cette vallée. Cette habitation est classée monuments historiques, l'accueil par la guide est sympathique la visite de cette habitation est guidée. Elle retrace l'histoire d'une habitation caféière traditionnelle. Ici est produit un arabica Bourbon. Je ne vous raconterais pas dans le détail tout ce que nous avons pu voir et entendre, il faut laisser à la guide le soin de vous l'expliquer, mais de petites cerises sont  récoltées à la main sur des caféiers, le décerisage passé le café est ensuite lavé, égoutté, séché au soleil durant 10 jours dans des boucans à tiroirs qui sont refermés chaque soir, le tout avec des moyens similaires à ceux utilisés à la grande époque du café en Guadeloupe. Puis la visite va se poursuivre à travers le domaine et là nous apprenons que la production ne se limite pas au café mais qu'il y a également, du cacao (que nous avons également vu séché), du roucou et de la vanille. Nous traverserons un jardin médicinal, nous verrons bien sûr des caféiers, mais également  des cacaoyers   et leurs cabosses qui poussent sur les troncs, et de la vanille, fruit de certaines orchidées, qui demandent un travail très minutieux lors de la fécondation, le Colibri ne faisant pas tout, ou presque rien.  Cette visite est très intéressante.

 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-13.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-5.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-34.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-32.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-9.jpg

          2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-41.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-27.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-16.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-17.jpg 2-g-la-griveliere-maison-du-cafe-23.jpg

Promenade 3: St Anne et la Pointe des Châteaux

A St Anne bien sûr il y a le marché très coloré ou les « Doudoues » te proposent le Ti punch le matin à l’aube, mais aussi les épices, les vêtements et les fruits et légumes, sympa ce coin, puis les petits commerces de tout et de rien dans leurs maisons en dur, bon moins sympa car trop tourné vers le tourisme (c’est mon avis) le midi nous décidons de manger sur la plage au restau Bwa Galba, nous regretterons le service est très très long, ils servent en priorité les locaux et très chers pour ce que l’on nous propose. St Anne il n'y a pas grand-chose à voir pour qui veut découvrir la Guadeloupe traditionnelle. Une belle plage mais bondée, un joli bord de mer

 3-g-st-anne-4.jpg 3-g-st-anne-5.jpg 3-g-st-anne-6.jpg 3-g-st-anne-8.jpg 3-g-st-anne-12.jpg

Après cet intermède nous irons voir le magnifique site de la Pointe des châteaux, la mer est en mouvement dans ce coin elle vient se briser fortement sur les rochers, on se croirait en Bretagne chez nos amis du « Guil » Du haut des rochers nous pouvons admirer la Désirade en face et sur la droite, les îles de la petite terre, les Saintes, Marie Galante qui cache en partie la Dominique. Ce paysage est grandiose. Au retour on s’offre un sorbet fait main avec des fruits naturels qu’une « Doudoue» vient de faire

               3-g-pointe-des-chateaux-14.jpg 3-g-pointe-des-chateaux-7.jpg 3-g-pointe-des-chateaux-16.jpg 3-g-pointe-des-chateaux-22.jpg

                               3-g-pointe-des-chateaux-la-desirade-1.jpg 3-g-pointe-des-chateaux-la-desirade.jpg 3-g-pointe-des-chateaux-iles-de-petite-terre.jpg

Promenade 4: Sainte Rose

Ici nous avons déjà séjourné sur les collines de Sofaïa. La route se poursuit vers les bains de souffre idéal, semble t il, pour les douleurs, le coin  a été aménagé c'est sympa. Puis le centre ville ou il y a toujours les commerces itinérants sympas et accueillants sur le bord de la place ou il y a le syndicat d'initiative, mais également de très nombreuses personnes qui font la manche, nous ne faisons pas 50 m sans être accostés 3 ou quatre fois, parfois même par la même personne, absence totale de physionomie ou autre ….  , puis plus bas la place de la mairie et l'une des routes qui accède à la plage de la Ramée et son sympathique pour de pèche, ses pécheurs et les pélicans qui viennent mendier aux pêcheurs. La plage, les quais d'embarquement pour des ballades en mer ou vers les îlets du carénage et tous les restaurants qui bordent ce quartier. Cette petite ville n'est pas désagréable mais c'est assez peu entretenu (nous y reviendrons dans les conclusions) principalement sur le port et la plage.

                  5-g-st-rose.jpg 3-g-st-rose-14.jpg 3-g-st-rose-de-sofaia.jpg 3-g-st-rose.jpg

                               5-g-st-rose-10.jpg 5-g-st-rose-12.jpg 5-g-st-rose.jpg

Bien sûr St Rose c'est aussi la plage des amandiers qui serait très jolie avec ses petits abris, sa végétation, mais à droite il y a un dépôt d’ordures, et  la plage est jonchée de canettes, débris en tous genres, cela n'inspire pas pour y laisser son véhicule ni pour y flâner et pourtant Philippe nous a conseillé une ballade sur un sentier côtier des Amandiers à Clugny alors on laisse la voiture toute seule et en route pour ce sentier. Nous allons faire abstraction de tout ce que nous avons trouvé sur ce sentier.  Bref il y a de très  jolis panoramas, la ballade en sous bois est agréable, nous traversons de petites plages (Vinty), la pointe et anse Nogent, pointe Allègre, anse du Vieux Fort pour finir à l'entrée de la plage de Clugny.

  13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-88.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-3.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-5.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-7.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-12.jpg

               13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-29.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-31.jpg 13-g-sentier-des-amandiers-a-clugny-35.jpg 12-g-plage-de-clugny.jpg

Plage de Clugny, ou nous viendrons faire une baignade, c'est le site de reproduction des tortues marines. Tortue Luth, tortue imbriquée et tortue verte cette sorte n’a cependant pas été observée par les bénévoles. Plage sympathique en sable « jaune » recommandée pour les amateurs de jeux dans l’eau les vagues y sont assez « grosses ». Le retour par le même chemin pour retrouver notre petite auto. Ballade sympathique …… SI.

12-g-plage-de-clugny-1.jpg

Ce qui nous a également étonné c'est cette superbe résidence la sucrerie du conté qui est hormis l'hôtel dans un état de délabrement inimaginable, bon c'est regrettable, c'était joli ces petites maisons plantées au milieu des anciennes installations sucrières.

                               6-g-m-residence-hoteliere-abandonnee-5.jpg 6-g-m-residence-hoteliere-abandonnee-6.jpg 6-g-m-residence-hoteliere-abandonnee-4.jpg

Mais à Sainte Rose nous avons aussi pu observer les préparatifs du Carnaval, musique, danse, mouvement, c'est super

                                             6-g-m-prepa-carnavals-a-st-rose-7.jpg 6-g-m-prepa-carnavals-a-st-rose-6.jpg

Promenade 5: Plantation grand café (bananeraie)-rhumerie Longueteau - Allée Dumanoir

Plantation grand café, bananeraie. Voilà une ballade qu'il ne faut pas manquer. Une ballade libre dans une immense collection de bananes de toutes origines, on est étonné de la diversité, puis un jardin Créole avec fleurs, oiseaux, arbres etc. mais aussi une promenade guidée dans la plantation. On s'arrête à la maison du Géreur assez typique, nous visitons l'unité de conditionnement puis on embarque à bord d'une charrette pour découvrir cette immense plantation. On y découvrira la grandeur de la plantation, le travail de cette culture, comment ces immenses étendues sont traitées, surveillées, mais également que la piste d'atterrissage des avions utilisés pour traiter les bananiers peut, en cas de problème majeur, accueillir un 737!!. La visite est sympa, nous avions fait cette visite de nombreuses fois avec Denis, personnage sympathique, cette fois c'est "le fils du patron" qui s'y colle et l'ambiance est toujours aussi bonne. La fin de la visite on nous offre un excellent jus de banane fait sous nos yeux.

                                      4-g-plantation-grand-cafe-46.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-47.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-49.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-53.jpg

                                 4-g-plantation-grand-cafe-55.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-61.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-62.jpg

   4-g-plantation-grand-cafe-7.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-4.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-19.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-20.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-29.jpg

En redescendant nous faisons une halte à la rhumerie Longueteau, la récolte de la canne n’a pas encore commencée mais les deux personnes présentes sur le site nous invitent à visiter l’établissement, c’est très sympa de leur part, à chacun de nos précédents voyages nous avons toujours été reçu de façon agréable dans cet établissement, bien que petite structure c’est une visite à recommander. De plus le parc et la maison du maître sont très jolis la vue sur le petit cul de sac marin et Pointe à Pitre est magnifique.

 4-g-distilerie-longueteau.jpg 4-g-distilerie-longueteau-2.jpg 4-g-distilerie-longueteau-4.jpg 4-g-distilerie-longueteau-3.jpg 4-g-plantation-grand-cafe-71.jpg

Nous nous arrêterons déjeuner dans un petit restau local sur la route de la 3 ième cascade du Carbet, accueil très sympa, on nous propose un choix de deux plats très bien garnis avec jus et dessert délicieux) pour un prix raisonnable. Ne pas hésiter c'est au bout de la route et c'est un cul de sac

L'allée Dumanoir ne doit pas son nom à une construction à proximité, non, c'est la famille Pinel-Dumanoir qui a donné son nom à cette majestueuse allée longue de 1200 m. Elle se trouve à l'entrée de Capesterre Belle Eau, bordée d'environ 400 palmiers royaux qui ont été plantés vers 1850. Maintenant posés sur une double rangée de palmiers, elle était jusqu'en 2008 traversée par la RN1. La route est maintenant déviée afin de préserver cette beauté. (Pour vous donner une idée de la hauteur de ces palmiers regardez la dernière photo et les personnages qui sont au pied). 

                 4-g-allee-dumanoir.jpg 4-g-allee-dumanoir-2.jpg 4-g-allee-dumanoir-3.jpg 4-g-allee-dumanoir-4.jpg 4-g-allee-dumanoir-5.jpg

Passé Deshaies nous nous arrêtons sur les hauteurs de la pointe le Breton pour y admirer le couché de soleil, nous patientons une demie heure mais cela vaut le spectacle

                           4-g-deshaies-couche-de-soleil-de-pointe-le-breton-6.jpg 4-g-deshaies-couche-de-soleil-de-pointe-le-breton-13.jpg 4-g-deshaies-couche-de-soleil-de-pointe-le-breton-18.jpg

Promenade 6: Pointe à Pitre - Vieux Bourg et Baie Mahau

C’est samedi nous décidons une ballade à Pointe à Pitre (PaP) Nous stationnons sur le parking payant qui est sur le port au quai Foulon. Contrairement à ce que nous avions connu, il est pratiquement vide et aucun bateau de croisière n’est à quai, tous les magasins qui se trouvent sur ces quais, habituellement très animés, sont fermés, les herbes (et les poubelles) envahissent les trottoirs, cela ne risque pas d’encourager le tourisme dans ce coin.  Nous traversons le marché aux légumes très coloré, le quai de la Darse avec ses pêcheurs qui écaillent les poissons avec des manches équipés de capsules de bouteilles, ces deux marchés sont très animés, puis nous arrivons sur le quai Gatine ou il y avait un marché de « souvenirs / madras, … » il ne reste que deux étalages, les vendeuses ne sont plus en tenues ce marché est désert (cela peut s'expliquer de par leur manque d'amabilité lors de nos précédentes visites). Puis nous continuerons place de la victoire, un passage par la cathédrale St Pierre St Paul, qui est jolie. A l’extérieur le marché aux fleurs et nous terminerons par le marché couvert (épices et Rhums en tous genres) qui fait l’angle de la rue Schœlcher de la rue St John Perse et de la rue Frébault. Nous remonterons par la rue piétonne, la seule qui soit animée ce samedi, avant de partir vers une autre destination.

    5-g-pointe-a-pitre-4.jpg 5-g-pointe-a-pitre-6.jpg 5-g-pointe-a-pitre-7.jpg 5-g-pointe-a-pitre-21.jpg 5-g-pointe-a-pitre-18.jpg

    5-g-pointe-a-pitre-28.jpg 5-g-pointe-a-pitre-32.jpg 5-g-pointe-a-pitre-34.jpg 5-g-pointe-a-pitre-44.jpg 5-g-pointe-a-pitre-45.jpg

Au retour nous faisons un crochet par Morne à l'eau et son cimetière "damier noir et blanc" pour aller vers Vieux Bourg (capitale du Lambi).  Petite ville très animée, jolie et propre avec sa fête locale où à chaque stand on propose des spécialités locales (pâtisserie, sorbet, punch), des créations artisanales le tour sur un air de Zouk endiablé.  Puis une visite par la jolie plage de l’anse aux Babin qui  nous donne un point de vue sur la mangrove très présente. Ce coin est également très propre si tous les villages et villes pouvaient s’en inspirer ce serait super.

             5-g-vieux-bourg.jpg 5-g-vieux-bourg-7.jpg 5-g-vieux-bourg-8.jpg 5-g-vieux-bourg-1.jpg

Bon ce n'est pas notre habitude mais un détour s'impose par Baie Mahau et le grand centre commercial "Carrefour" qui est particulier, typique et très joli. Les filles en profiteront (encore) pour "regarder" les magasins.

Promenade 7: Petit Canal - Porte de l'enfer - Porte de la Grande Vigie

Petit Canal trop connu pour son marché aux esclaves. Au bout de l'allée qui va du port vers la ville un escalier "les marches aux esclaves" c'est en haut qu'avait lieu la vente des esclaves à leur descente de bateau. Au sommet de ces marches se trouve une église ou seraient enfermés les fouets des maîtres rendus lors de l'abolition de l'esclavage.

                                      7-g-petit-canal-1.jpg 7-g-petit-canal-2.jpg 7-g-petit-canal-4.jpg

Porte de l’enfer, le trou Madame Coco et sa légende. C’est un joli petit coin sur le nord de l’île, nous ferons une ballade à pieds le long de cette enclave. L’eau y est transparente et vers la mer le bleu devient intense avec de belles vagues ou il ne doit pas faire bon tomber. La végétation pousse à travers les rochers ou plutôt par un trou à travers, ce coin est magnifique. Nous mangerons au restau Mme Coco qui s’est bien modernisé depuis notre dernier passage ou nous avions mangé les pieds dans le sable, le restaurant est correcte.

   7-g-porte-de-l-enfer-5.jpg 7-g-m-porte-de-l-enfer-4.jpg 7-g-m-porte-de-l-enfer.jpg 7-g-porte-de-l-enfer-8.jpg 7-g-porte-de-l-enfer-12.jpg

   7-g-porte-de-l-enfer-13.jpg 7-g-porte-de-l-enfer-19.jpg 7-g-porte-de-l-enfer-29.jpg 7-g-porte-de-l-enfer-trou-mme-coco.jpg 7-g-pointe-de-la-grande-vigie-6.jpg

Nous longerons la côte en direction de la Pointe de la grande Vigie avec de nombreux endroits ou il est possible de s’arrêter pour admirer ce magnifique panorama. Puis la pointe de la grande Vigie qui a perdue un peu de son charme le chemin est bien balisé, mais il s’arrête très tôt ce qui fait que l’on perd un peu de la magnifique vue que nous avions sur la partie gauche de la pointe et ses vagues qui venaient s’encastrer dans un « gouffre » avant de ressortir en geyser, il suffirait juste de couper 2 ou 3 arbustes et mettre une rambarde ce serait parfait.

                                  7-g-pointe-de-la-grande-vigie-1.jpg 7-g-pointe-de-la-grande-vigie-5.jpg 7-g-pointe-de-la-grande-vigie-10.jpg

Promenade 8: Le Moule - Le Gosier

Le Moule, si je reviens en Guadeloupe ce sera au Moule. Cette petite ville tranquille agréable inspire au repos et à la décontraction. C'est l'une des villes les plus anciennes de la Guadeloupe, ancien port sucrier, son architecture créole, ses maisons colorées, ses petits magasins tout ce qu'il faut pour passer un agréable séjour.  Située face à l'océan elle a de très nombreux avantages, des plages de sable blanc ou la mer y est calme, des plages plus sportives avec de très fortes vagues. Mais également de très nombreuses ballades (batterie du Moule, les Ruines de Wisosky, hôtel de ville, l'église classée et sa place, l'entrée du port typique avec ses ancres pratiquement immergées) puis à la périphérie le parc de Damencourt avec ses résidences hôtelières, parc paysager, ballade maritime sur le bord de la mer. Une ballade sympathique   qui se trouve dans un triangle nord que nous avons trouvé particulièrement calme accueillant et propre.

 8-g-le-moule-8.jpg 8-g-le-moule-5.jpg 8-g-le-moule-16.jpg 8-g-le-moule-22.jpg 8-g-le-moule-23.jpg

 8-g-le-moule-25.jpg 8-g-le-moule-28.jpg 8-g-le-moule-32.jpg 8-g-le-moule-34.jpg 8-g-le-moule-38.jpg

8-g-m-le-moule.jpg

Le Gosier petite ville balnéaire construite en hauteur, de tous coins on découvre l'îlet Gosier et son phare. Cette ville a bien changée depuis notre dernier passage, elle était en travaux, maintenant c'est une jolie ville accueillante. De jolies plages principalement la plage du Gosier ou Datcha, le parc paysager du calvaire ou nous pouvons admirer de nombreux iguanes. Un petit restaurant qu'il faut citer c'est le point vert, l'accueil y est sympathique et le casse croûte correct, la terrasse donne sur les plages et l'ilet Gosier.

            8-g-m-le-gosier-1.jpg 8-g-le-gosier-3.jpg 8-g-le-gosier-12.jpg 8-g-le-gosier-28.jpg

                      8-g-le-gosier-43.jpg 8-g-le-gosier-36.jpg 8-g-le-gosier-1.jpg

Promenade 9: Chutes du carbet - Grand étang - Vieux fort et les dentelières

La promenade à la seconde chute se fait facilement, maintenant le sentier est très bien aménagé il nous conduit jusqu'au belvédère, d’où partait autrefois un pont suspendu qui nous permettait d'aller jusqu'au pied de cette chute. Maintenant à la suite du tremblement de terre de 2004 et des diverses intempéries, le chemin s'arrête ici. Mais tout d'abord, nous passons par le belvédère  ou nous nous acquitterons de 1.2€ par personne, et de là nous avons une magnifique vue sur le petit cul de sac Marin, Basse terre,  et le littoral. Et, pour nous rendre à cette chute nous traversons la forêt tropicale avec ses fougères, ses fleurs, ses arbres garnis de plantes épiphytes. Mais aussi les oiseaux et les mangoustes. Le temps n'est pas avec nous, il fait brumeux et nous ne nous risquerons pas à monter jusqu'à la première chute. Arrivés au belvédère nous pouvons avoir une belle vue sur les deux chutes en enfilade, mais il y a beaucoup de brume et nous ne distinguons bien que la seconde.

            9-g-chutes-du-carbet-9.jpg 9-g-chutes-du-carbet-8.jpg 9-g-chutes-du-carbet-6.jpg 9-g-chutes-du-carbet-11.jpg

            9-g-chutes-du-carbet-17.jpg 9-g-chutes-du-carbet-33.jpg 9-g-chutes-du-carbet-40.jpg 9-g-chutes-du-carbet-58.jpg 9-g-chutes-du-carbet-69.jpg

A la redescente nous nous arrêtons sur un parking afin d'aller jusqu'au grand étang, la descente est jolie, l'arrivée sur l'étang agréable mais ce n'est pas notre jour nous essuyons un "grain tropical" et nous sommes rapidement légèrement trempés. Comme le tour de cet étang se fait à travers la forêt et que ce n'est pas aménagé, nous battons en retraite.

                 9-g-chutes-du-carbet-grand-etang-6.jpg 9-g-chutes-du-carbet-grand-etang-7.jpg 9-g-chutes-du-carbet-grand-etang-8.jpg 9-g-chutes-du-carbet-grand-etang-12.jpg

Sur la route du retour vers le littoral nous avons un très beau point de vue sur les Saintes. Puis nous filerons vers Vieux Fort pour admirer le travail des dentelières (Pas de photos du travail, c'est interdit alors on respecte) qui sont installées dans l'enceinte du fort l'Olive.

                                            9-g-les-saintes-6.jpg 9-g-les-saintes-7.jpg

               9-g-vieux-fort-2.jpg 9-g-vieux-fort-3.jpg 9-g-vieux-fort-4.jpg 9-g-vieux-fort-7.jpg

Promenade 10: St François, et pause

St François est une ville, à mon sens, sans grand intérêt elle est uniquement tournée vers le tourisme, de jolies plages ou nous ferons un petit bain mais sur une petite plage peu fréquentée. Pour le reste la marina et les grands hôtels côtoient les maisons de pécheurs, nous ferons la pause du « midi » dans un petit restau typique qui fait face à un commerce « grandiose" ou il semble bien difficile de se faire servir. Nous, nous sommes confortablement installés sur la terrasse face à la mer, super et tranquille.

               10-g-st-francois-1.jpg 10-g-st-francois-8.jpg 10-g-st-francois-2.jpg 10-g-st-francois-4.jpg

                                10-g-st-francois-5.jpg 10-g-st-francois-11.jpg 10-g-st-francois-19.jpg

Promenade 11: La Soufrière

Seulement la Soufrière, on la nome également La vielle Dame. Hé oui avec un dénivelé de pratiquement 500 m la ballade allez retour nous a pris 6h 30 environ. C'est vrai que nous avons pris notre temps, admiré les fleurs, les arbres, la forêt tropicale enfin tout ce qui fait que cette ballade est magnifique. Maintenant, parc national oblige, le parking situé au départ du chemin d’accès au volcan est  fermé il est maintenant situé à St Claude au lieu dit bain jaune. Lors de la montée en voiture la route est très escarpée, les pentes vertigineuses, mais nous avons l’habitude. Pour stationner seulement quelques places alors on redescend en cherchant un emplacement ou mettre la voiture. Bien sûr nous ne sommes pas les premiers et nous devons descendre d’au moins 500m, mais bon. On s’équipe et en route pour la ballade un chemine « presque » aménagé traverse la forêt tropicale qui est magnifique, fleurs, arbres gigantesques, petits cours d’eau, bref très agréable à la montée comme à la descente ou nous prendrons plus de temps pour admirer ce paysage. Tout cela pour nous conduire jusqu’à l’ancien parking, la route qui y arrivait est laissée à l’abandon la végétation reprend ses droits. Maintenant le plus dur reste à faire, il ne fait pas très beau, nous allons même essuyer une grosse pluie, le temps d’enfiler un K-way et nous sommes trempés jusqu’aux os. Puis arrivés vers le sommet ou le chemin se complique un peu le vent très violent nous bouscule (une rafale me met sur les fesses, c’est bien la première fois que je suis couché par le vent, 85 kg et ancien pilier de rugby !!). Nous arriverons enfin au sommet à 1467 m et nous aurons le bonheur de voir le cratère qui souffle ses vapeurs de souffre,  tout en haut il y a un abri anti éruption, on peut se demander si nous serions bien protégés. Le chemin est bien balisé afin de protéger la végétation dans ce paysage lunaire, les visiteurs respectent, pour la majorité, ce balisage, quelques photos, un petit en cas et nous redescendons tranquillement, nous avons la chance d’avoir quelques éclaircies et de voir St Claude, Basse Terre, la mer d’un bleu magnifique. Arrivé au niveau de l’ancien parking, nous bifurquons pour aller voir les fumeroles, c’est pareil, ce n’est pas indiqué donc pratiquement pas de passage, ici aussi la végétation reprend ses droits, nous admirons les traces laissées par les fumeroles, nous en trouvons une qui souffle son « air » chaud. Nous prenons un petit casse croûte et en route pour le chemin de retour. Arrivé pratiquement à la voiture, qui est maintenant bien seule. Sommes nous les derniers ? Une mangouste traverse la route et se laisse prendre en photo, sympa la bête, celle ou nous avons pris le casse croute ne nous en a pas laissé le temps. Une bien jolie ballade, assez difficile, mais la récompense du volcan était là crachant ses vapeurs sulfureuses. Il est sous haute surveillance sa dernière éruption ne date que de 1976.

 11-g-m-la-soufriere-134.jpg 11g-la-soufriere-73.jpg 11g-la-soufriere-76.jpg 11g-la-soufriere-8.jpg 11-g-m-la-soufriere-2.jpg

     11-g-m-la-soufriere-5.jpg 11g-la-soufriere-47.jpg 11-g-m-la-soufriere-43.jpg 11-g-m-la-soufriere-19.jpg 11-g-m-la-soufriere-34.jpg

         11g-la-soufriere-23.jpg 11g-la-soufriere-50.jpg 11g-la-soufriere-64.jpg 11g-la-soufriere-80.jpg 11g-la-soufriere-85.jpg

11-g-m-la-soufriere-copie.jpg

 

Promenade 12: Port Louis - Anse Bertrand

Port Louis, l'histoire de cette commune est ponctuée de luttes ouvrières dans les industries de la canne à sucre. Cette petite ville respire la tranquillité, nous avons l'impression que le temps s'est arrêté. La rue principale et ses réverbères, les jolies maisons de bois repeintes de couleurs vives, le port qui a été réaménagé et qui est bordé de petits restaurants, bars. Tout ici est fait pour que l'on se sente bien.  Puis nous faisons une promenade dans la mangrove avec ses chemins de bois et sa tour d'observation et la très jolie plage du souffleur.

 7-g-m-port-louis.jpg 7-g-m-mulin-vers-gros-cap.jpg 7-g-port-louis-2.jpg 7-g-port-louis-5.jpg 7-g-port-louis-6.jpg

     7-g-port-louis-12.jpg 14-g-port-louis-6.jpg 14-g-port-louis-11.jpg 14-g-port-louis-27.jpg 14-g-port-louis-38.jpg

                              14-g-port-louis-9.jpg 14-g-port-louis-17.jpg 14-g-port-louis-42.jpg

C'est la fin de notre séjour aux Antilles, un passage obligé à Anse Bertrand et le restau de "Zion Train" ou l'accueil y est toujours aussi sympathique, une langouste excellente dégustée devant une mer déchainée, c'est magnifique. Nous comprenons pourquoi, à la sortie, Martine à ce grand sourire  d'une agréable journée.

 14-g-anse-bertrand-plage-de-la-chapelle.jpg 14-g-anse-bertrand-plage-de-la-chapelle-1.jpg 14-g-anse-bertrand-13.jpg 14-g-anse-bertrand-7.jpg 14-g-anse-bertrand-5.jpg

 

14-g-anse-bertrand-zion-train.jpg

Conclusions : Voilà notre séjour se termine, si nous excluons l'absence de propreté sauf dans un triangle le Moule, Morne à l'eau, la pointe de la grande Vigie. Les gens sont, en général,  sympathiques, si nous excluons les rébarbatifs. La Guadeloupe est une île merveilleuse, des centaines de belles choses à voir, à faire. Alors Mesdames, Messieurs les donneurs d'ordre, il est temps que vous fassiez respecter le bon sens pour que ceux, qui comme nous aiment les îles, et pas seulement dans les clubs branchés, viennent et participent à la vie locale. Il n'est pas interdit de copier sur Le Moule, Port Louis ou Vieux Bourg où là nous nous sommes réellement sentis bien dans l'île.

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Martine HUET 26/03/2012

Magnifique, superbe, quel beau séjour.
Dit, c'est quand qu'on y retourne !!
MERCI !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 03/10/2014