Italie Rome Naples Matera

          Une astuce Clin d'oeil  Pour voir les images , un clic dessus et elles s'ouvent en grand.

 

          Voilà, Jacqueline avait émis l‘idée de faire une petite ballade à Rome. Bien sur, compte tenu de nos disponibilités nous avons tout de suite vu que Rome c'est bien mais si on en profitait pour faire un petit tour jusqu'à Naples, la cote Amalfitaine et toutes les belles choses de ces régions, voir plus mais nous verrons tout cela en détail dans cet article. Alors le pari est pris et la chance étant avec nous des billets d'avion Rome/Rome nous sont proposés à des prix défiant toutes concurrences.

         Alors en route pour Rome, ensuite direction la Campanie et puis nous ne sommes pas obligés de respecter l'ordre de la visite, bien au contraire.

         Départ très tôt le matin du 8 Mars puisque nous embarquons à 6h30, voyage avec Alitalia qui est parfaitement à l'heure, départ prévu 7h00 départ à 6h58 !! Arrivée à 8h55 pour 9h05, des images magnifiques tout le voyage car pas de nuage on s'est régalé les yeux. Ensuite un petit tour en train de l'aéroport à Termini, l'hôtel est à 2 pas
Rome on s'installe à l'Hôtel Kennedy, dès notre arrivée vers 10h30 hé oui et en route pour la première sortie.
Pas de problème pour manger à Rome de nombreux petits restaurants, mais une adresse à noter : Le restaurant des 4 colonnes qui date de 1924 avec une cuisine de la mer via della posta vechia près de la place Navona. 


          Histoire:Rome est située dans la région du Latium, au centre de l'Italie, à la confluence de l'Aniene et du Tibre. Le centre-ville est situé à environ 24 kilomètres de la côte de la mer Tyrrhénienne, mais le territoire municipal s'étend jusqu'à celle-ci, notamment au niveau d'Ostie. L'altitude varie de 13 mètres au-dessus du niveau de la mer (sur la Piazza del Popolo) à 120 mètres. Le centre historique de Rome est dominé par les sept collines : Capitole, Palatin, Viminal, Quirinal, Esquilin, Caelius et Aventin. Le Tibre traverse la ville en direction du Sud. Il comprend l'île Tibérine. La ville antique était entourée par des murailles dont le mur d'Aurélien,

          En route pour la première sortie Il fait beau alors on en profite pour faire le Colisée, le Palatinium, le Capitole avec une vue magnifique sur Rome de sa terrasse en fin d'après midi une pause au bar du Capitole.

               
          Mardi on se lève avec la pluie et dans la journée ce n'et plus de la pluie mais une véritable tempête avec vent et très froid (on n'a pas vu cela lors de notre ballade avec Ch. Et A. c'est peut dire) mais comme rien ne nous décourage on va à St Marie Maggiore et sur la place des 500(Piazza dei cinquecento) on visite St Maria degli Angeli( Méridien....) et St Andréas della Valle de très belles images et puis en route pour la villa Borghèse mais là uniquement un régal des yeux c'est interdit de prendre des photos, à l'entrée tu laisses ton appareil,
Anecdote : retour dans le vent et la pluie et bien sur on se trompe de route, en voiture c'est pas grave, mais là nous étions à pieds.

                                   
          Mercredi le temps est moyen on décide de faire le Vatican, en route donc vers la première station de métro, ce n'est pas notre jour de chance il y a un accident dans le métro tout est bloqué, direction les taxis...... une file d'attente de 200 mètres et là la discussion s'engage avec un « chauffeur occasionnel » qui va nous emmener jusqu'au Vatican (à 5 dans un Fiat 500!!) en nous faisant visiter quelques cartier de Rome et nous donner des idées pour le retour. On visite le musée du Vatican,(chose excetionnelle il n'y a aucune attente nous arrivons directement à l'entrée du musée...) puis Saint Pierre, les hommes ,plein de courage ,vont s'attaquer à monter au dôme (Duomo)(point de vue magnifique) pendant que les femmes font un petite pose au soleil. Anecdote: Jacqueline va à la poste du Vatican en sortant de la zone sécurisée et au retour PAN bloquée par les gardes Suisses..... qui la laisseront finalement passer elle ne ressemble pas à un terroriste de toutes façons elle n'avait pas compris pourquoi ils voulaient l'arrêter !!. Anecdote Puis retour à pieds vers l'hôtel en passant par le château San Angello, la cours de cassation, l'abbaye de St Adréas et pour ne pas changer on se trompe de route bis répétita

                                    

              

                     

          Jeudi on passe par le Quirinal le matin le temps est avec nous(soleil) mais bon cela ne peut pas durer toute la journée, l'après midi quelques averses, cela ne nous empêche pas d'aller à la fontaine Trevi, puis au Panthéon, la place Navona, la place d'Espagne, la trinité des monts, le soir on ne demande pas notre reste ,un plat de pates, une pizza, un dessert, et au lit (bon j'en rajoute un peu.... Quoi que !!

     

       

          Vendredi, départ laborieux car sciopero (une grève) bloque Rome, nous devons aller chercher la voiture à son point de stationnement puis nous extraire de Rome, on ne se débrouille pas mal mon copilote et moi et on sort de Rome sans encombre. Un superbe soleil nous accompagne sur la route de Cava de Tirreni on nous serons hébergés à la Selva par une famille Napolitaine dans une Azienda Agrituristica, nous connaissions ,c'est simple mais très sympa. Des chambres nous avons un point de vue imprenable sur le Vésuve et la vallée de Pompéi d'un coté et sur Cava de l'autre.

                                

          Histoire : La ville de Cava de' Tirreni se lève à l'abri du Mer Tyrrhénienne, dans l'arrière-pays de la Côtier Amalfitana, c'est une petite ville très sympa de 55000 habitants environ située à 40 kms au sud de Naples et 8 kms au nord de Salerne. Cette ville à été colonisée et habitée parle « Tirreni »population étrusque.... Puis les Lombards Lien vers Cava
          Nous profitons du beau temps pour faire une halte dans le parc du Palais de Caserta, un petit Versailles. 

          Histoire: Le Palais de Caserte « Reggia di Caserta » est une résidence de la famille royale des Bourbons de Naples. Le soir pas de sortie à l'arrivée on se repose 5 minutes avant d'aller affronter le restaurant de Carmella...

       
          Samedi le temps est moyen mais il ne pleut pas, nous partons pour la cote Amalfitaine(Inscrite au patrimoine de l'Unesco) Vietri (La réputation de ce bourg est liée à l'art de la faïence, découvert dans le Moyen Age et toujours pratiqué dans les nombreux ateliers de la ville) , Maiori, Amalfi (également connue pour sa production de citrons de qualité d'où en est tirée une liqueur, le limoncello Les flancs des monts environnants sont recouverts de culture en paliers de ces célèbres citronniers )- et là la route s'arrête on ne sait pas pourquoi mais les carabiniers me disent que sauf les riverains la route est interdite, alors direction Ravelo et en route vers Corbara, la route est superbe pas très large mais des points de vue digne des grands Goulets pour ceux qui connaissent et on repique jusqu'à Salerne pour une ballade en ville et dans la vielle ville (Les magasins préparent les décorations de paques ,lumières ,sujets, chocolats...., sympa et joli, nous achetons des petits oeufs pour les enfants, le commerçant offre un porte bonheur à Monique

         

                           

                                         
          Dimanche, beau temps nous allons vers Pompéi

          Histoire: Pompei, en italien, est une ville italienne de Campanie célèbre pour avoir été détruite par le Vésuve, le 24 août 79. Ce site antique est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997, avec Herculanum et Torre Annunziata. Le 23 novembre 1980, Pompéi a connu un tremblement de terre qui a fait peu de dégâts mais a fragilisé de nombreux édifices. Aujourd'hui, une localité de la province de Naples porte toujours ce nom (Pompei) ; le site antique (Pompei Scavi) est un hameau ou les fouilles se poursuivent.

     

          Belle ballade de 4h00 sur le site. Puis nous retournons sur la cote Amalfitaine du coté de Sorento

           Histoire: La légende attribue l'origine de son nom aux mythiques Sirènes, mi-femmes mi-poissons, qui poussaient les marins à s'échouer contre les rochers.

         

           On y trouve dans les petites rues de nombreux commerces proposant de gouter le prestigieux Limoncello Notre promenade sur cette cote nous a emmené jusqu'à Marciano (En face de l'ile de Capri), petit village en cul de sac alors on fait la boucle et on repart vers Castellamare di Sabia.

                                    
          Lundi Toujours beau, nous allons découvrir (ou plutôt redécouvrir) Solfatara à Pozzuoli

           Histoire: La Solfatara de Pouzzoles est sans aucun doute le volcan le plus intéressant des Champs Phlégréens, une zone au nord de Naples, comprenant 40 volcans anciens environ. la Fumerolle principale de la Solfatara avec une température de la vapeur d'eau de 160° C. La dernière éruption du lieu Solfatara a eu lieu en 1198. Pozzuoli, la ville a subi entre 1982 et 1984 un bradyséisme qui obligea à évacuer la vieille ville en 1983 ; le sol se souleva de 1,87 m en trois ans. Ce phénomène révéla de nombreux vestiges antiques. Le phénomène est dû à une poche magmatique située sous la ville.)

                                  

          Cette promenade sur le volcan nous a donné l'occasion de faire le plein de souffre et de remplir nos petits poumons.Puis direction le parc régional de Campi Flegri, nous allons jusqu'au cap Miseno en face des iles d'Ischia et Procida. Comme nous n'étions pas fatigué (!!!), le soir nous faisons un tour dans Cava pour redécouvrir le centre ancien et manger une petite glace (Bon on ne va pas le dire à chaque fois mais ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière ... Hein Michel(s)

                     
          Mardi Le beau temps continu. Anecdote : Nous avons failli perdre Michel, un enlèvement par une charmante jeune fille qui lui a demandé de lui faire un petit laisir..... moi je ne comprend pas pourquoi il a refusé !!. Nous allons visiter la Badia de Cava

                              

        Histoire: Cette Abbaye, fondée en 1011 par Alferio, un noble de Salerno, est l'unique monastère au monde qui a été, toujours et sans interruption, habité par les moines bénédictins. C'est pour cela qu'elle garde des trésors de tout genre qui valent bien la peine d'un détour pour les visiter.

           Après cette visite détaillée ou j'ai été nommé traducteur officiel du groupe nous partons vers Naples, j'avais prévu un stationnement à l'aéroport mais sur les conseils de Carmella je me suis stationné à la station ferroviaire, bon c'était bien. Naples et tous ses charmes le bruit, la saleté, les ordures pas ramassées (il parait qu'il y avait sciopero chez nous on dit grève), le mouvement, la circulation, les petites ruelles avec le linge aux fenêtres, les ruelles commerçantes (dont celle ou il y a les santons et les crèches), tous ces beaux monuments qui ne sont pas ou mal entretenus ,noirs de la pollution, Castel Nuovo, Galéria Umberto, Palazzo Réale, théatre San Carlo, la basilique S. Francesco di Paolo, etc.... 1000 monuments qui, si ils étaient bien entretenus, rivaliseraient avec Rome, mais c'est Naples et on s'y est bien promené et bien sur nous avons dégusté les spécialités locales le gâteau de la St Joseph (oui en Italie la F.D. Pères c'est le jours de la St Joseph(ce n'est pas illogique)mais aussi le baba.

  

          Histoire: La baie de Naples est mondialement connue et c'est un des paysages les plus singuliers de l'Italie. Bordée de plusieurs îles et du volcan Vésuve, la baie offre un panorama exceptionnel. La côte Amalfitaine au versant sud de la baie est une des plus pittoresques d'Italie. En 1759 marque la division définitive du royaume de Naples d'avec la couronne espagnole. La ville de Naples devient capitale du royaume baptisé par la suite royaume des Deux-Siciles. Enfin Naples (en italien Napoli et en napolitain Napule) la capitale de la région de Campanie.

         Mercredi  bon nous n'allons pas le répéter tous les jours il fait beau..... On va jusqu'à Paestum et Agropoli, dans cette petite ville la cité historique est très sympa et mérite le détour, on se range en centre ville et en route pour l'escalade jusqu'au château à travers le centre historique, de très beaux points de vue sur le golfe de Salerne et la mer Tyrrhénienne puis promenade dans les parcs del Cilento et Vallo di Diano (Paysage magnifiques, routes pitoresques, un travail exceptionnel du copilote. Anecdote :Là dans un village nous avons pu approcher les Buffles les éleveurs ont gentiment accepté que nous allions voir leurs animaux et faire quelques photos, cela tombait bien car la jeune fille de l'élevage "allait à l'école Française" alors on s'est dit pas de problème pour les explications et bien ,perdu ,pas un mot de Français je pense qu'elle en était à sa première journée ... !! c'est bibi qui s'est encore tapé la traduction.

                  

                             
        Jeudi idem... pour le temps alors on part pour la visite du cratère du Vésuve ... perdu presque au sommet sciopero (voir plus haut pour l'explication)qui aurait deviné que l'accès au volcan aurait été fermé !! si il vient à péter le blocage ne va pas durer longtemps, bon de toutes façons il faut faire demi tour après avoir admiré la baie de Naples du Volcan.On descend par Torre del Greco puis Pompei par la route du litoral, mais tout est bouché les routes sont bondées à Pompei on passe par l'autoroute pour faire une promenade dans le parc dei Monti Picentini mais pas très beau nous ne le referons pas (on l'avait déjà dit !!.

                     
         Vendredi C'est terminé pour Cava nous partons vers Matera .En route nous avions décidé de quitter l'autoroute à Potenza et de prendre les petites routes, Je rate la première sortie, heureusement cela nous permet de passer par de petits villages d'altitudes (Albano, Tricarico, ...avec de magnifiques points de vue sur les vallées du Brandano et nous voici arrivés à Matera,

                

 

         Histoire: La ville est célèbre pour ses habitats troglodytiques (les Sassi di Matera), classés sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco et décrits par Carlo Levi dans « Le Christ s'est arrêté à Eboli ». Il fut également l'un des principaux lieux de tournage du film chef-d'œuvre de Pier Paolo Pasolini : « L'Évangile selon saint Matthieu » en 1964. C'est aussi sur ce site que le film de Mel Gibson, « La Passion du Christ » a été tournée, ces exemples pour ne citer qu'eux car Matera est un site unique qui permet le tournage en milieux naturel de nombreux films de ce genre. La Gravina a creusé le calcaire du plateau des Murge, où s'étale Matera. De nombreuses grottes naturelles ont ainsi été creusées et ont servi de refuge aux hommes depuis le paléolithique ; ce serait l'un des plus anciens site préhistorique. Grecs et Romains ont à leur tour occupé les lieux.

          Personnellement j'adore cette ville, elle est reposante, calme, pas de bruit, des gens sympathiques qui ne demandent qu'à discuter et montrer leur habitation. Nous sommes hébergés à l'Hotel In Pietra, c'était prévu 2 nuits mais une seule nuit est prise en compte, Anecdote : Une petite prise de bec avec le directeur de l'établissement (cela me rappel mes engeulades chez IPF) Bon ils me trouvent deux autre chambres à 10 mètres dans l'hôtel Sassi (c'est le même bos !!). Les chambres dans les 2 cas sont très originales. Visite de la ville puis repas dans un pizzeria(Il Terrazzino) située dans les Sassis (très bien mais à cette époque on mange à l'intérieur donc cela perd un peut de son charme.

          Samedi nous allons faire une ballade jusqu'à Alberobello c'est le cœur de la Vallée des trulli (seulement dans Alberobello il y en a 1500 environs, de tout type)

          Histoire: Ce site fut fondé dans le siècle XV par les contes Acquaviva. C'est un pittoresque centre agricole. Les Trulli, ces constructions, uniques dans leur gendre, rendent au village l'aspect d'un monde fabuleux, mais aussi un grand intérêt. Les origines historiques du trullo d'Alberobello sont, en partie, liées à l'abus de pouvoir ,pour part, des feudataires. En faite, aux débuts du siècle XVII, les trulli n'étaient pas recensés comme habitations ‘légales' et les paysans qui les habitaient (attrais, en plus, par les franchises accordées dans la zone par les contes de Conversano) résultaient être habitants du village à côté.

                                

          Le midi après avoir hésité nous nous installons dans une petite saluméria ou Gino nous propose tout un tas de spécialités, une grande partie nous est offerte, gâteaux, olives, etc... établissement à Aquaviva del Fonti « Assaggino », nous avons même le passe port de cet établissement avec une carte de fidélité !!. Le soir à notre retour on s'installe dans l'hotel Sassi puis nous refaisons un petit tour dans Matera pour compléter la visite. Anecdote Je rencontre un couple d'Italien qui engage la conversation et qui propose de venir visiter la maison qu'il a hérité de ses parents en 1938, bon nous sommes 4 il ne faut pas exagérer. Le soir repas dans un petit restau dans les sassi, le patron et la patronne nous accueillent chaleureusement, un bon diner dans une ambiance sympa, le patron me teste en Italien mais sur les jeux de mots j'ai quelques lacunes, en partant il nous offre des calendriers, de la doc sur Matera et sa carte il dirige les B and B Sax Barisano au cœur de la cité antique

          Dimanche on amorce le retour vers Rome,nous partons par le nationale vers Benévento, nous passons par le site archéologique de Sepino, nous ne sommes pas suffisamment calés dans les ruines pour comprendre alors on passe, le midi arrêt dans un restau à Casteluccio del Sauri, bon choix, nous sommes bien reçus et le patron nous glisse sa carte il fait des gites (avec le recul nous aurions peut ètre du prendre une chambre). Arrivée à Isernia nous trouvons un hôtel (Hôtel la Téquila à Isernia), pas donné ,pas terrible (après y avoir passé une nuit),puis nous allons faire une promenade dans la ville,le soir casse croute dans un petit resto classique mais sans plus...

          Lundi matin mauvais réveil, c'est le dernier jour, ils annoncent sciopero dans les aéroports, la douche est froide et malgré mon appel tel à la réception l'eau chaude ne revient pas, Anecdote: j'ai, encore, du pousser un coup de gueule pour que la facture soit à peut près adaptée aux services que nous avons eu, nous ne recommanderons pas cet hôtel qui bien que classé 4 étoiles est médiocre pour les prestations . Route tranquille jusqu'à Rome ou nous enregistrons vers midi avant d'aller prendre notre dernier repas de ce séjour sur le sol d'Italie, On embarque avec 40 minutes de retard et on arrive avec seulement environ 15 minutes de retard, notre chauffeur est là ,porte 8 ,en route pour récupérer notre auto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         Conclusions, nous avons fait un bon voyage, de l'avis de participants on s'est régalé, moi je suis bien content de cette réussite. Une observations, Rome Latinium, Naples Campanie, Matera Basilicate, Alberobello Pouilles 2 régions sont propres claires, la conduite y est calme, 2 régions c'est tout le contraire, il serait temps d'harmoniser au moins la propreté cela serait bien plus agéable. A cette époque de l'année (proche des fetes de Paques) Tous les villages, toutes les villes sont branchées oeufs en chocolat, décoration pour cette fête, c'est sympa et cela donne un air de fête. Bien sur il y a une partie sud est que nous ne connaissons pas les pouilles du coté de Bari ........ alors à suivre

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/05/2015