En passant par Troyes en Champagne

           Toutes les photos des reportages sont sur mon site perso :http://fr.viafamilia.com/mon-espace-familial.php 

Accès sur demande et autorisation uniquement

         Bien sûr ce que vous allez lire n'est qu'un petit aperçu du patrimoine de cette jolie ville, nous y avons fait un bon séjour, le charme de ses maisons à colombage, ses nombreux monuments, ses terrasses de café ou de restaurant l'animation des ruelles nous ont comblé.

         Troyes est appelée également le bouchon de Champagne, pourquoi ? Le tracé du centre-ville, qui date du Moyen-âge, a la forme d’un bouchon de champagne.

 

          Troyes ville d'art a un patrimoine qui est exceptionnel : 6 musées, 10 églises classées regorgeant de vitraux, de superbes maisons à colombages, ses hôtels particuliers, sa tradition bonnetière .....l'andouillette

Troyes la ville aux 10 églises

CATHEDRALE St PIERRE St PAUL

         Ce monument de 114 mètres de long, 50 mètres de large et 28.50 mètres de hauteur sous voûte. Ses 1500 m2 de verrières d'époque du XIIIe au XIXe siècle en font un fantastique Livre d'Images. Elle renferme un Trésor intéressant avec notamment la Châsse de Saint- Bernard de Clairvaux, une merveilleuse chape du XIIIe siècle (ornement liturgique en soie rouge brodé de 53 médaillons) et une belle collection d’émaux mosans et limousins (XIIe-XIIIe siècle).Face à la Cathédrale, le Cellier Saint-Pierre est l’ancien cellier du chapitre de la Cathédrale. Les chanoines y entreposaient leur vin et leur blé. Sa charpente date du XIIIe siècle et serait la plus ancienne d’un bâtiment civil de France. Nous avons trouvé original cette construction, d'immenses colonnes et de nombreux vitraux (un toit posé sur des vitraux !!) on peut s'interroger ou s'étonner des méthodes de construction

 

EGLISE SAINTE-MADELEINE (XIIe - XVIe)

          Célèbre par son Jubé de pierre, véritable dentelle ciselée, sculpté par Jean Guailde (début XVIe siècle) dont la légende voudrait qu’il soit enterré en dessous. Un calvaire en bois peint du 1/2 XVI . L'église est bordée d'un cimetière une partie était réservée aux enfants est appelée jardin des innocents (ce cimetière compte environ 2000 sépultures ) et d'une galerie funéraire probablement démantelée à partir de 1840

     

EGLISE SAINT-PANTALEON (XVIe - XVIIIe)

          Paroisse de la communauté polonaise de Troyes. Construite sur l'emplacement d'une synagogue (selon la tradition), c’est un véritable musée de la Statuaire Troyenne du XVIe siècle, car ce fut le refuge de statues sauvées à la Révolution.

 

EGLISE SAINT-NIZIER (XVIe)

          La place est ornée d’une fontaine, d’un puits et de statues de bronze. Le portail est orné du blason de Charles IX. La toiture recouverte de tuiles vernissées multicolores. Nous n'avons pas trouvé que c'était le meilleur quartier de Troyes ...

   

BASILIQUE SAINT URBAIN

           De style gothique du XIIIe siècle avec une toiture en tuiles vernissées. Déclarée basilique en 1964, elle fut construite par le troyen Jacques Pantaléon, élu pape en 1261, sous le nom d'Urbain IV, sur des terrains où se trouvait l'échoppe de son père. Classée monument historique en 1840. 

  

Et celles bien sur que nous n'avons pas eu le temps de voir ........

  etc .....

L'art du vitrail

          C'est l'un des héritages les plus admirables que les artistes du Moyen Age ont légué à la Cité des Comtes de Champagne. Le Vitrail trouve son épanouissement au XIIIe siècle. Les Maîtres Verriers s'associent étroitement au Compagnonnage des Bâtisseurs de Cathédrales. A Troyes, les artistes les plus réputés fondent une véritable Ecole (XVIe siècle). Tout en bénéficiant d'améliorations techniques considérables : plombs de meilleure qualité, matériel de soudure plus évolué, palette de teintes passée d'une dizaine de coloris à près de 3000, la méthode est restée la même. Troyes est un véritable laboratoire expérimental "in situ" pour la protection et la restauration des vitraux anciens : à ce titre, certains vitraux de la Cathédrale sont pourvus de systèmes de protection analysés par ordinateur

 

Un tour dans le bouchon

Maisons à colombages

          Une maison à colombages est une maison constituée de deux éléments principaux :Une ossature de bois, la structure même de la maison. Le hourdage, qui forme les murs et qui a un rôle de remplissage et de raidisseur. Il est fait de briques  ou de matériaux légers comme le torchis ou le plâtre. Dans le (bouchon) centre historique, les maisons à colombages sont souvent de travers, nous avons l'impression qu'elles vont tomber .Certaines ruelles médiévales sont si étroites que l’on peut se passer "le sel" d’une maison à l’autre, de part et d’autre de la rue…

 

Ruelle des chats

          La ruelle des chats très étroite donne une idée des rues féodales se rétrécissant en hauteur comme je le dis ci dessus. Les étages des maisons débordaient sur la rue pour augmenter leur surface. L'impôt était calculé sur la surface au sol. Cette ruelle devrait son nom au fait qu'un chat pourrait passer d'un côté à l'autre de la rue en passant par les toits

 

Hôtel de ville

          Date du XVIIe siècle. Cet hôtel de ville, classé depuis 1932 à l'inventaire des monuments historiques, sa particularité est que c'est est l'un des rares à avoir conservé sur son porche la devise révolutionnaire dans sa forme initiale  Unité Indivisibilité de la République - Liberté, égalité, fraternité, ou la mort

 

Hôtel Vauluisant

          Un musée est installé dans cet hôtel particulier, typique de l'architecture Renaissance construit au milieu du 16e siècle et agrandi aux 17e et 18e siècles.
Il est dédié à l'art troyen du 16e siècle et à la bonneterie, l'aspect extérieur est sombre et noirci par le temps, bien nettoyé il devrait être très joli.

 

 L'Andouillette et la ville de Troyes

        Ils ont une histoire commune qui se perd en des temps très lointains. On entend en effet parler de la fameuse Andouillette de Troyes dès le IXème siècle. La véritable Andouillette de Troyes est un pur produit de l'artisanat Troyen. Elle est composée exclusivement de chaudins (gros intestins) et d'estomacs de porc découpés en  lanières dans le sens de la longueur. L'assaisonnement à base d'oignons frais, de sel et de poivre précède la mise en forme dans une robe de boyaux naturels. La lente cuisson de 5 heures dans un court-bouillon achève de donner à l'Andouillette de Troyes ses qualités gustatives incontestables. Choisissez la A.A.A.A.A. "Association Amicale des Amateurs d'Andouillettes Authentiques" et vous n'aurez plus qu'à vous régaler!!! nous l'avons fait c'est délicieux

 

Les magasins d'usine étroitement liés à l'industrie textile

         Introduite à Troyes au milieu du XVIIIe siècle, l'industrie textile a été le point de départ d'un formidable essor industriel de tout le département. Lacoste, Petit Bateau, Absorba, Adidas, DD, Barbara..., autant de marques prestigieuses d'origine troyenne ou locale. Bien sûr face aux évolutions du marché et aux mutations technologiques qui ont marqué cette industrie, la bonneterie a dû s'adapter. Aujourd'hui, Troyes et sa région regroupent encore quelque 200 entreprises, soit quelque 10 000 personnes.

        Les magasins d'usine sont nés dans la première moitié du XXe siècle, avec l'apparition des grandes marques d'habillement. Ils étaient alors réservés aux ouvrières du textile, leur proposant les pièces imparfaites et les stocks invendus. Le cercle des clients fut progressivement élargi aux familles, aux relations..., puis, dans les années 70, au grand public.

          Pour une question de pratique nous avons fait un tour dans les magasins de Pont Sainte Marie avant de reprendre la route vers Auxerre ou cela fera l'objet d'une prochaine ballade

 

         A plus et bonne lecture 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire